X
Faire un don

Depuis 2011, Aide à l’Église en Détresse a soutenu 308 projets d’urgence

Huitième anniversaire de la guerre en Syrie

Montréal, mardi 2 avril 2019 – Le 15 mars dernier marquait le triste huitième anniversaire du début de la guerre en Syrie. L’œuvre pontificale Aide à l’Église en Détresse (AED) continue d’offrir son soutien à l’Église locale et en particulier, aux 127 185 familles chrétiennes enregistrées en Syrie, selon les données de l’organisme.

La guerre syrienne a conduit à la plus grande catastrophe pour l’humanité depuis la Seconde Guerre mondiale, avec 12 millions de réfugiés et de déplacés internes au plus fort du conflit.

De plus, les chrétiens de Syrie ne représentent désormais que 3% de la population, alors qu’avant la guerre, ils étaient 10%. Ils ont souffert, non seulement des conséquences des combats et de l’embargo, mais aussi de persécutions religieuses infligées par les groupes djihadistes ayant participé au conflit.

Pendant ces huit années de guerre, 1 707 chrétiens ont été tués, 677 enlevés, 1 309 propriétés ecclésiales ont été détruites et 7 802 propriétés et maisons appartenant à des chrétiens ont été endommagées ou détruites.

44,2 millions de dollars en aide

Du début du conflit en mars 2011 jusqu’à la fin de l’année 2018, l’AED a donné 44,2 millions de dollars, montant dirigé vers 738 projets d’aide à l’Église en détresse dans tout le pays, grâce au travail de neuf Églises chrétiennes différentes et 130 collaborateurs locaux. Sur cet ensemble, 80% des 738 projets réalisés ont servi à de l’aide d’urgence, dont 308 projets d’une extrême urgence pour les familles chrétiennes n’ayant pas quitté le pays (35,2 millions de dollars).

Jusqu’à maintenant, ce sont 10% des projets qui ont servi à la reconstruction de maisons et de bâtiments ecclésiaux et six pour cent étaient destinés à la subsistance des prêtres, à travers le programme des offrandes de messe et une aide pastorale.

Urgence, reconstruction et pastorale

Au Canada, un projet pour soutenir le programme Une goutte de lait se déroule depuis deux ans. Des concerts intimes, initiative de la pianiste Chantal Roussety, ont permis d’amasser 3374 $ « Le montant est bien modeste en comparaison du
chiffre total », indique Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED. « Mais, depuis trois ans, ce projet personnel développé par Mme Roussety est un geste solidaire qui nous fait chaud au cœur. »

 Au total, c’est plus de 17 000 dollars qui ont été amassés au Canada pour ce programme.

Destiné aux enfants de moins de 10 ans, Une goutte de lait a représenté 15% du budget de toutes les aides d’urgence. Enfin, plus de trois millions de dollars ont été attribués au paiement des loyers des familles chrétiennes déplacées, et plus de 1,4 million de dollars ont servi à la reconstruction des maisons des familles.

 

Les 13 principaux projets d’aide d’urgence accomplie au cours de ces huit années de guerre ont été les suivants : aide de premières urgences, sacs alimentaires, bourses d’études pour étudiants, aide médicale, location de maisons, chauffage, électricité, gaz et eau, lait et couches pour enfants, médicaments, cadeaux de Noël pour les enfants, vêtements chauds, fournitures scolaires et orientation professionnelle.

Appel du Pape François

Au cours de ces huit années de guerre, le pape François n’a cessé de dénoncer l’injustice de la guerre en Syrie, et a constamment gardé à l’esprit la souffrance des chrétiens.

« Prions et aidons les chrétiens à rester en Syrie et au Moyen-Orient comme des témoins de la miséricorde, du pardon et de la réconciliation. Que la prière de l’Église les aide à ressentir la proximité du Dieu fidèle et que toute conscience soit poussée à s’engager sincèrement en faveur de la paix. Et que Dieu, notre Seigneur, pardonne à ceux qui font la guerre, ceux qui fabriquent des armes pour se détruire, et qu’il convertisse leurs cœurs. Prions pour la paix dans la bien-aimée Syrie », a-t-il dit.